Archives du mois - janvier 2016

Soutien à la mobilisation dans la fonction publique contre l’austérité

Le gouvernement s’acharne à mettre à mal le modèle social français auquel les usagers des services publics sont très attachés.

Cette politique nationale réduit la réponse publique aux besoins des populations en nourrissant les profits et les marchés financiers, sans créer d’emploi. Elle est injuste socialement et inefficace au plan économique !

Les baisses de dotations de l’Etat aux budgets des collectivités territoriales remettent en cause l’action des services publics locaux, fragilisent les politiques d’investissement et l’emploi qu’elles génèrent.

Dans cette attaque redoublée contre le service public, les atteintes au statut de la fonction publique se multiplient, à l’exemple du projet d’augmentation de la durée du travail dans la fonction publique (rapport de la commission des finances du Sénat sur la compétitivité du 13 janvier 2016), à l’exemple du gel de la valeur du point d’indice depuis 2010…25

Dans le cadre de la journée nationale de grève et de manifestation unitaire dans la fonction publique du 26 janvier 2016, les élu-e-s Front de gauche du Conseil départemental du Val-de-Marne seront aux côtés des salariés, mobilisés pour faire valoir leur exigence que les moyens affectés aux services publics soient à la hauteur des besoins et attentes des usagers. Et pour l’augmentation de la valeur du point d’indice, des traitements dans la fonction publique.

Pour l’arrêt des poursuites contre les « 8 de Goodyear » !

Pour la première fois sous le Vème République, des sanctions pénales viennent d’être requises par un Procureur de la République, à Air France et pouvant aller jusqu’à la prison contre les « 8 de Goodyear ». C’est à dire contre des syndicalistes qui ont participé avec les salariés à des actions pour empêcher la fermeture de leur usine et pour la défense de leurs droits.

Cette prise de position est une inacceptable criminalisation de l’action syndicale qui vise à placer le militant syndical au rang de délinquant.

Nous y voyons une régression dans la conception même des libertés publiques dans notre pays. Et plus particulièrement une atteinte contre le droit du travail, contre la place et le rôle qu’il confère aux organisations syndicales dans les relations entre les salariés et les employeurs dans l’entreprise.

Il est extrêmement dangereux pour les libertés que l’actuel « état d’urgence » inspire et oriente l’autorité de l’État dans de telles dérives répressives !

Il est inacceptable que les procureurs et les forces de polices soient ainsi mis au service des grands groupes industriels et financiers pour briser toute résistance à la destruction des emplois et de l’industrie.

Avec déjà plus de 150 000 pétitionnaires et la création de comité locaux de soutien, nous sommes particulièrement satisfaits de voir qu’une forte mobilisation citoyenne commence à se manifeste pour exiger la justice pour « les 8 condamnés de Goodyear ». Nous nous y associons pleinement !

C’est pourquoi, élu-e-s Front de Gauche du Conseil Départemental du Val-de-Marne, nous appelons à l’arrêt des poursuites contre les 8 de GOODYEAR, soutenons l’appel à la mobilisation des salarié-e-s et de leurs syndicats partout en France pour défendre l’emploi et les salaires, le droit à la retraite à 60 ans à taux plein, la reconnaissance des métiers pénibles, les libertés syndicales, le développement industriel et des services publics.

Bonne année !

En ce début d’année, nous avons le plaisir d’adresser aux Val-de-Marnaises et aux Val-de-Marnais tous nos vœux de bonheur et de réussite pour 2016.
 Ensemble, nous voulons continuer à agir pour rendre la société toujours plus conforme à notre idéal de justice, d’égalité, de liberté, de démocratie et de laïcité.

Dans un contexte d’aggravation des inégalités sociales qui sont un véritable terreau de tensions dans le monde et dans notre pays, nous souhaitons vivement un indispensable sursaut des valeurs républicaines contre tout ce qui les menace. En cela, nous avons à cœur de faire partager le plus largement possible notre conviction que la démocratie de proximité et des services publics de qualité sont, pour les citoyens et les usagers, la meilleure réponse aux discours qui stimulent les plus bas instincts et défigurent la République sociale par la peur, le repli, l’égoïsme, l’obscurantisme…

En 2016, nous continuerons à donner un sens de progrès pour les meilleures réponses territoriales aux besoins de la population, pour les solidarités, pour l’humain, pour nos vies d’abord et pour toute notre société. Nous continuerons à le faire par notre engagement dans l’action départementale, mais aussi par nos prises de position sur la réforme territoriale et pour le respect par l’État de ses engagements financiers nécessaires au maintien et au développement du service public.

Avec la mise en place de la métropole du Grand Paris au 1er janvier, nous voulons que le Val-de-Marne soit porteur d’une solide contribution dans cette importante évolution institutionnelle. De même, après les résultats des élections régionales en Île-de-France, nous serons résolument mobilisés pour que les projets portés jusqu’à présent en partenariat avec la Région se poursuivent en matière d’éducation, de déplacements, d’environnement, de développement économique et d’emploi.

Nous souhaitons vivement que cette détermination se nourrisse toujours plus de l’intervention citoyenne en Val-de-Marne, de son apport associatif et de la grande diversité de ses acteurs.

Alors que le département semblait destiné il y a quelques mois à sa disparition, il est aujourd’hui doublement conforté. D’une part, par la place et les compétences que lui confère finalement la réforme territoriale. D’autre part, par la légitimité qui nous a été donnée par le suffrage universel en mars dernier et qui est pour nous synonyme de respect de nos engagements et de devoir de réussite dans la mise en œuvre de politiques ambitieuses et innovantes.

Nous sommes certains, qu’ensemble, nous pouvons faire beaucoup pour avancer dans cette voie.

Bonne année !