Articles

Soutien aux travailleurs « sans-papiers » de Chronopost-Alfortville.

Depuis mardi 11 juin près de 30 travailleurs sans-papiers maliens, sénégalais ou encore guinéens occupent l’agence Chronopost d’Alfortville pour réclamer les documents permettant leur régularisation alors qu’ils sont régulièrement recrutés en intérim par des sous-traitants de la filiale de La Poste.

Ces travailleurs sans papiers ne restent pas assez longtemps pour pouvoir être régularisés. Ils travaillent à temps partiel de 3/4h du matin à 7h30. Il s’agit d’un véritable système organisé pour précariser les salariés, et rendre impossible la régularisation de leur situation.

Cette situation est intolérable. Il n’y a pas d’avenir dans nos sociétés sans égalité des droits entre toutes et tous !

Chacun de ses travailleurs doit se voir délivrer le document employeur pour sa régularisation comme salarié, ainsi que le récépissé préfectoral de six mois renouvelables avec autorisation de travail jusqu’à l’étude finale de son dossier.

C’est de la responsabilité des pouvoirs publics, et donc de Monsieur le Préfet du Val-de-Marne, d’autant plus que l’entreprise Chronopost est une filière de La Poste dont l’Etat est actionnaire majoritaire. Les élu.e.s du groupe « Val-de-Marne Ensemble – PCF, LFI, Citoyens » soutiennent et sont pleinement solidaires de cette lutte courageuse qui doit vite aboutir par la régularisation des travailleurs sans papiers, cela dans la dignité et le respect de la personne humaine.

Les élu-e-s du groupe : Fatiha Aggoune, Alain Audhéon, Corinne Barre, Pierre Bell-Lloch, Nathalie Dinner, Christian Favier, Pierre Garzon, Didier Guillaume, Marie Kennedy, Lamya Kirouani, Jeannick Le Lagadec, Flore Munck, Sokona Niakhaté, Pascal Savoldelli, Evelyne Rabardel, Gilles Saint-Gal, Hocine Tmimi, Ibrahima Traoré.

Créteil, 12 juin 2019.