CICE : les Val-de-Marnais réclament vérité et transparence

CICE : les Val-de-Marnais réclament vérité et transparence

Rassemblés lors d’une réunion publique à la Maison des syndicats de Créteil, à l’initiative du groupe Front de gauche au conseil départemental du Val-de-Marne, des citoyens, élus, salariés, syndicalistes, chefs d’entreprise, jeunes et privés d’emploi ont débattu du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE).

Alors que la ressource publique se raréfie et pèse fortement sur les services publics rendus aux populations, notamment dans les départements, le coût du CICE, plus de 20 milliards d’euros par an n’est, lui, pas remis en question.

C’est un triple non-sens : économique, social et politique.

Le CICE a pourtant échoué sur plusieurs points essentiels. Il a été d’abord accaparé par les grands groupes, notamment du commerce et de la distribution.

Deux secteurs sans risque de délocalisation…

Ensuite, plutôt que de favoriser des embauches, il a d’abord été utilisé comme de l’argent frais, sans aucune contrepartie. À 23 milliards d’euros en 2017, il est le paquet cadeau le plus cher de France. Pire, de nombreux grands groupes ayant bénéficié du CICE (Alstom, SFR…) ont malgré tout licencié, tout en augmentant les rémunérations de leurs actionnaires !

Le manque de contrôle et de transparence, tant en amont qu’en aval, du versement du CICE va totalement à l’encontre des objectifs de transparence et d’efficacité de l’action publique.

S’agissant d’une dépense aussi massive (129,5 millions d’euros en Val-de-Marne en 2015), il faut au contraire redonner aux collectivités locales les moyens nécessaires au développement de l’attractivité économique des territoires, au réel soutien aux petites et moyennes entreprises, et au combat pour l’égalité entre tous les citoyens par des services publics utiles aux populations (action sociale, lutte contre les inégalités, financement des collèges, des transports, etc.).

Les citoyens doivent pouvoir contrôler démocratiquement l’utilisation de l’argent public.

Notre collectivité départementale est un acteur majeur et déterminé à soutenir le développement et l’attractivité de nos territoires, au travers d’un très haut niveau d’investissement public avec une inscription de 240 millions d’euros au budget 2016.

Nous entendons bien poursuivre cette dynamique, en faveur d’un développement durable, équilibré et solidaire du Val-de-Marne, autour de projets fédérateurs, innovants et créateurs d’emploi pour ce territoire qui ne manque pas d’atouts et de perspectives attractives… comme notre candidature pour accueillir l’Exposition universelle.

C’est donc en prenant en compte l’ensemble de ces enjeux que notre groupe d’élu-e-s a publiquement pris position pour l’installation d’un observatoire départemental sur l’utilisation et l’impact du dispositif CICE.

Cet observatoire, nous le souhaitons ouvert à l’ensemble des acteurs concernés, respectueux de leur identité et de leur champ d’action. Nous le concevons comme un outil partagé pour évaluer l’impact du CICE, en matière d’investissement et d’emploi, d’efficience des fonds publics…

Nous avons la conviction que la mise en place de cet observatoire, avec votre apport, peut constituer un cadre démocratique utile au développement et au mieux-vivre en Val-de-Marne.

Pascal Savoldelli

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *