CICE : Les Val-de-Marnais réclament Vérité et Transparence

CICE : Les Val-de-Marnais réclament Vérité et Transparence

Rassemblés lors d’une réunion publique à la Maison des Syndicats de Créteil, à l’initiative du groupe FDG au Conseil Départemental du Val-de-Marne, des citoyens, élus, salariés, syndicalistes, chefs d’entreprise, jeunes et privés d’emploi ont débattu ce mercredi 21 septembre du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE).

Alors que la ressource publique se raréfie et pèse fortement sur les services publics rendus aux populations, notamment dans les départements, le coût du CICE, plus de 20 milliards d’euros par an n’est lui pas remis en question. C’est un triple non-sens : économique, social et politique !

Le CICE a pourtant échoué sur plusieurs points essentiels. Il a été d’abord accaparé par les grands groupes, notamment du commerce et de la distribution. Deux secteurs sans risque de délocalisation… Ensuite, plutôt que de favoriser des embauches, il a d’abord été utilisé comme de l’argent frais sans aucune contrepartie. A 23 milliards d’euros en 2017, il est le paquet cadeau le plus cher de France !

Pire, de nombreux grands groupes ayant bénéficié du CICE (Alstom, Sanofi…) ont malgré tout licencié, tout en rémunérant grassement leurs actionnaires !

Le manque de contrôle et de transparence tant en amont qu’en aval du versement du CICE va totalement à l’encontre des objectifs de transparence de l’action publique. S’agissant d’une dépense aussi massive (129,5 millions d’euros en Val-de-Marne en 2015), les participants sont convenus qu’il fallait au contraire redonner aux collectivités locales les moyens nécessaires au développement de l’attractivité économique des territoires, au réel soutien aux petites et moyennes entreprises, et au combat pour l’égalité entre tous les citoyens par des services publics utiles aux populations (action sociale, lutte contre les inégalités, financement des collèges, des transports, etc.).

 Les citoyens doivent pouvoir contrôler démocratiquement l’utilisation de l’argent public ! Le représentant de l’Etat, M. le Préfet ne doit plus se réfugier derrière le « secret fiscal » !

C’est pourquoi, à l’initiative des élus présents, parmi lesquels Christian Favier et Pascal Savoldelli, respectivement président et vice-président du Conseil Départemental du Val-de-Marne, les participants, citoyens, chefs d’entreprises, syndicalistes, ont réclamé la mise en place immédiate d’un Observatoire départemental sur l’utilisation et l’efficacité du CICE.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *