L’affaiblissement de l’offre de logement social n’est pas acceptable !

L’affaiblissement de l’offre de logement social n’est pas acceptable !

Le préfet de la région Île-de-France vient de présider, le 13 janvier 2016, la 8e réunion du comité exécutif logement d’Île-de-France, réunissant les acteurs régionaux de la construction de logements pour évoquer la réalisation de projets autour des priorités de l’État.

Avec seulement 30 099 logements locatifs sociaux agréés en Île-de-France en 2015, on est loin de l’objectif de construction de 70 000 logements par an prévu par la loi sur la métropole du Grand Paris et par le schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF). L’Île-de-France et ses 12 millions d’habitants sont parmi les plus impactés par la pénurie hexagonale.

Pour 2016, l’État est en recul dans le domaine du logement pour tous, en réduisant de 400 à 250 millions d’euros ses aides à la pierre destinées à garantir des loyers bas, ce qui, par voie de conséquence, fragilise l’activité et l’emploi dans des secteurs importants, comme le bâtiment et les travaux publics.

Par ailleurs, les récents changements politiques à la Région rajoutent de l’inquiétude à ce constat. Contrairement à la priorité qu’avait affirmée le Conseil régional en février 2011 dans un rapport cadre, la nouvelle majorité de droite entend cesser « de subventionner les logements sociaux dans les villes présentant plus de 30 % d’HLM ». C’est-à-dire dans les communes où habitent les personnes les plus en difficulté, contrairement aux villes les plus « nanties », qui sont très loin de respecter les obligations de construction de logements sociaux pourtant imposées par la loi SRU.

Cet affaiblissement de l’offre de logement social n’est pas acceptable !

C’est pourquoi, nous voulons continuer à nous mobiliser au plan départemental, et avec toutes les énergies en Val-de-Marne, pour qu’émergent des volontés et de réelles politiques publiques sur cette question essentielle qu’est l’habitat social et pour le cadre de vie agréable qu’il doit offrir à toutes et à tous.

Depuis plus de trente ans, le Conseil départemental participe financièrement à la construction et à la rénovation de logements sociaux en Val-de-Marne. La diversité de ses aides permet de garantir des loyers abordables au plus grand nombre de personnes et de familles, quel que soient leur niveau de ressources et leur lieu d’habitation. Il participe au financement des travaux de réhabilitation sur l’ensemble du patrimoine locatif social, sur le bâti comme sur les espaces extérieurs, notamment dans les quartiers qui ne bénéficient pas du soutien financier de l’État.

Malgré les très importantes contraintes budgétaires que les politiques libérales font peser sur le département comme sur l’ensemble de collectivités territoriales, le programme arrêté en 2015 par la majorité départementale, pour un montant total de 7,9 millions d’euros, permettra la réalisation et la requalification de 3 742 logements.

Cette détermination politique est porteuse d’exigences. Nous voulons qu’elle ait un effet d’entraînement, et non de substitution, de tous les acteurs publics pour répondre à cet énorme besoin social qu’est encore le droit au logement de qualité pour toutes et tous dans le Val-de-Marne, en Île-de-France et dans notre pays.

Hocine Tmimi

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *