Parc interdépartemental de Choisy : Non à un projet d’aménagement qui méconnaît les enjeux départementaux

Parc interdépartemental de Choisy : Non à un projet d’aménagement qui méconnaît les enjeux départementaux

La presse vient de dévoiler ce que l’État envisage de réaliser en lieu et place du parc interdépartemental de Choisy.
 Ce projet de construction est en totale méconnaissance de l’important enjeu que représente ce remarquable espace pour les loisirs et les activités sportives, pour l’environnement et la biodiversité, dans une zone urbaine particulièrement dense.


Ce projet d’envergure illustre la démarche autoritaire que les opérations d’intérêt général (OIN) permettent à l’État de mettre en œuvre pour prendre unilatéralement la main sur l’aménagement du territoire, sans consultation des élus locaux, des habitants et des usagers du parc. Il est urgent que cessent ces pratiques inopérantes et contre-productives. Il est urgent de s’appuyer sur les élu-e-s de proximité, d’arrêter de vouloir vider les collectivités territoriales de leurs compétences. Il faut que les projets de chaque acteur public prennent en compte les habitants du territoire, leurs modes de vie, les besoins et potentialités réels… Autant de leviers sur lesquels s’appuie le Département pour concevoir et mettre en œuvre sa politique. De nombreux projets ont déjà été initiés de cette façon. Cette identité doit continuer à vivre et à se développer en phase avec ce que les Val-de-Marnais viennent d’exprimer aux élections départementales.

Il est notamment urgent de se donner vraiment les moyens de rééquilibrer le rapport habitat-emploi entre l’Est et l’Ouest en Île- de-France. Dans cet esprit, le Département compte bien peser, pour ce qui lui revient, aux destinées de la métropole.

Les options prises pour la construction de la métropole du Grand Paris semblent s’inscrire dans une démarche toute différente. Nous assistons à une recentralisation des lieux de décisions et des centres opérationnels.

Notre Département est un échelon de proximité important. L’ensemble de son action est marqué par son souci de répondre aux difficultés que rencontrent les Val-de-Marnais.

Le schéma directeur de la région Île-de- France a dé ni trois grandes priorités :

  • la relance des investissements dans le réseau des transports collectifs ;
  • le rééquilibrage est-ouest habitat- emploi ;
  • la relance de la construction de logements.

Des avancées remarquables sont à noter dans le domaine des transports.

Notre Département a joué un rôle déterminant en étant un des principaux initiateurs du projet Arc Express, puis aux cotés de l’association Orbival. Autour de cette opportunité, il sera possible d’articuler des programmes d’aménagement concertés et de logements sociaux qui répondent enfin aux besoins de mixité sociale, de qualité urbaine et environnementale, pour un territoire équilibré et mieux vécu en commun. Malgré nos efforts, force est de constater qu’en matière de rééquilibrage des territoires et de relance de la construction de logements sociaux, les freins continuent d’exister.

Pour aller de l’avant, notre collectivité continuera à développer et à faire prévaloir son ambitieux programme d’aménagement et ses exigences dans le cadre métropolitain.

Nous entendons faire vivre cette identité singulière qui a contribué à la réussite de nombreux projets. Nous voulons qu’elle soit au cœur des réponses démocratiques et efficaces à apporter aux besoins des Val-de-Marnaises et des Val-de-Marnais.

 

Nathalie Dinner,Vice présidente du Conseil départemental en charge du Service public départemental, des Ressources humaines, de la Logistique, du Logement et de I’Habitat

et

Didier Guillaume, Vice-président du Conseil départemental en charge de la Coopération décentralisée, des Relations et solidarités internationales et de l’Action en faveur de la paix

Canton de Choisy-le-Roi/Villeneuve-Saint-Georges

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *