Pour que vive le journal L’Humanité

Pour que vive le journal L’Humanité

Composante historique du pluralisme de la presse française et des combats progressistes, le journal L’Humanité est en danger.

En danger, face à la discrimination publicitaire dont il est l’objet. Ainsi, depuis fin 2015, le journal a été privé d’un million d’euros de crédits de l’État, au titre de quotidien à faibles ressources publicitaires.

Or, L’Humanité joue un rôle original et utile par sa contribution pour nourrir le pluralisme inhérent à toute démocratie, qu’il s’agisse des luttes sociales, de celles pour la préservation de la planète, de la solidarité internationale et de la paix.

À de multiples reprises, ce quotidien d’opinion a fait œuvre utile pour stimuler la confrontation politique et culturelle et nourrir le débat démocratique d’apports divers et contradictoires.

Chacune et chacun se souvient du rôle irremplaçable qu’il joua en 2005, en publiant l’intégralité du projet de Constitution européenne (TCE), qui allait permettre à l’opinion publique de débattre puis de se prononcer en toute connaissance de cause sur ce texte.

Nous pouvons témoigner de l’apport du journal L’Humanité pour maintenir et développer des politiques publiques et des services publics attaqués de toute part (fermetures de classes, de bureaux de poste, de services de santé, de trésoreries…).

Le journal L’Humanité ne manque pas de se faire l’écho de l’action des collectivités territoriales.

Nous appelons à participer à la soirée de mobilisation et de solidarité pour le journal L’Humanité du vendredi 22 février de 18 heures à 23 heures qui se tiendra à Montreuil, Halle Marcel Dufriche (métro ligne 9 : Robespierre).

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *