Un cap clair : le Département pour tous, partout, chaque jour !

Un cap clair : le Département pour tous, partout, chaque jour !

En investissant pour stimuler l’économie et l’emploi, en soutenant les producteurs locaux, en permettant aux habitants de réaliser des économies et en versant des allocations aux plus fragiles, le Département contribue à maintenir le pouvoir d’achat des Val-de-Marnaises et des Val-de-Marnais, pour une qualité de vie préservée.

C’est tout l’enjeu des orientations budgétaires de notre collectivité pour renforcer le service public rendu en Val-de-Marne. Il s’agit d’un signe fort en direction de l’ensemble de la population val-de-marnaise, après cinq années d’une baisse cumulée de la dotation globale de fonctionnement (DGF) qui a amputé les capacités financières du Département à hauteur de 300 millions d’euros.

Malgré cet environnement, le Département poursuit ses efforts de gestion avec la même détermination en faveur d’un service public départemental utile aux habitants et solidaire :

• avec un budget d’1,5 milliard d’euros au service des Val-de-Marnaises et Val-de-Marnais ;

• 327 millions d’euros investis pour un service public durable ;

• 150 millions d’euros de dépense d’allocations de solidarité prises en charge par le Département en lieu et place de l’État.

Selon l’Insee, le pouvoir d’achat n’a pas augmenté depuis 2008.

Dans sa dernière note de conjoncture parue mardi 18 décembre, l’Insee relève que le pouvoir d’achat rapporté à la taille du foyer (par unité de consommation, comme disent les spécialistes) n’a pas augmenté depuis dix ans, c’est-à-dire depuis l’éclatement de la crise financière.

À cette tendance de long terme, s’est ajouté l’effet explosif du calendrier des mesures fiscales promues par Emmanuel Macron et le Gouvernement d’Édouard Philippe. En même temps qu’il augmentait la CSG, le Gouvernement a préféré engranger d’abord les milliards de hausse de la CSG plutôt que de réduire les cadeaux aux plus riches.

Ce choix s’est ressenti dans le portefeuille des ménages, puis sur la croissance elle-même, devenue une des plus faibles de la zone euro. En France dans le prétendu « nouveau monde », deux tiers des bénéfices produits avec le concours irremplaçable des salariés vont directement dans la poche des actionnaires.

Depuis le début du quinquennat, les retraités sont ceux à qui le Gouvernement a demandé le plus d’efforts avec la hausse de la CSG, mais aussi avec une revalorisation de leur pension de retraite bien en-dessous de l’inflation. L’annonce d’un relèvement des pensions de retraites, réduit à 0,3 % pour 2019 et 2020, va encore écorner leur pouvoir d’achat.

À l’opposé, le Département poursuit l’ensemble de ses politiques de lutte contre les inégalités et de soutien au pouvoir d’achat des Val-de-Marnais.

 Ce choix politique en faveur de la justice sociale se traduit notamment par l’élargissement d’un nouveau droit ouvert en 2018, avec la carte Améthyste pour les retraités imposables de plus de 65 ans. Elle leur permet de bénéficier de 50 % de réduction sur le prix du Pass Navigo annuel. Pour 420 euros par an au lieu de 827,2 euros, soit plus de 400 euros d’économie, ils peuvent donc se déplacer sur l’ensemble du réseau de transports en commun francilien. En 2018, 7 500 Val-de-Marnais imposables en ont été bénéficiaires. Pour les personnes handicapées et les retraités non imposables de plus de 60 ans, les conditions d’attribution d’Améthyste restent inchangées. Une simple participation financière de 25 euros par an leur est demandée.

Plus que jamais, nos services publics doivent être dotés des moyens nécessaires pour répondre aux enjeux de la société. Leur action bénéfique ne se mesure pas à coup de ratios d’endettement ou de rentabilité. Elle se juge en termes d’utilité, d’accessibilité, de solidarité et de réponses concrètes apportées a quotidien à nos concitoyens.

En 2019, les élu.e.s du groupe Val-de-Marne Ensemble poursuivront sans pause ni trêve, et avec détermination leur engagement au service du progrès économique, social et environnemental du Val-de-Marne et de ses habitants.

Hocine Tmimi

Conseiller départemental de Vitry-sur-Seine 2

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *