Un Département qui va de l’avant !

Un Département qui va de l’avant !

Acteur et facteur de cohésion sociale et territoriale depuis plus de cinquante ans, le Département du Val-de-Marne continue d’ouvrir de nouveaux possibles. Nous nous inscrivons dans ce sillon, quand nous inventons, innovons, écoutons, proposons, concertons… avec la conviction chevillée au corps que «tout est possible ».

Cela ne peut prendre forme qu’avec l’apport du service public départemental, avec des femmes et des hommes qui agissent au quotidien, de jour comme de nuit, sans même que parfois l’on s’en rende compte. L’Humain a toujours inventé des possibles ! Il a façonné un patrimoine inestimable pour chacune et chacun, des « biens communs » que lorgne avec appétit le libéralisme financier.

Au fil du temps, ce patrimoine humain a produit à la fois des idées et conquis des droits, résultats d’intenses luttes et batailles idéologiques. Ce combat contre le libéralisme est d’une « permanence vorace », car ce dernier n’a qu’un seul objectif : ronger encore et encore ces acquis sociaux et démocratiques.

Pour que ce modèle perdure, je dirais qu’il faut qu’il évolue avec son temps, en continuant de prendre appui sur l’enracinement de politiques départementales, innovantes et sans cesse réinterrogées.

Nos concitoyennes et concitoyens sont attachés à cette action, qui se heurte à un libéralisme prédateur de l’intérêt général, avec son dogme intangible de la rentabilité maximum.

Socle de notre République, et parfois malmenées, les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité continuent de faire sens autour de quelques marqueurs majeurs : le droit aux logements pour toutes et tous, l’universalité de notre système de santé publique, le droit à une éducation choisie, l’accès aux droits communs, le droit à la justice…

Comme le dit Édouard Glissant : « Agit dans ton lieu, pense avec le monde ».

Ainsi, le Val-de-Marne n’a de cesse d’agir et de penser l’avenir quand il conduit des politiques innovantes : comme la remise d’un ordinateur pour chaque collégien, l’accès à la carte Améthyste pour les retraités imposables, quand il accompagne le chantier du siècle avec la création du Grand Paris Express et des aménagements facilitant la mobilité des Val-de-Marnais.e.s, quand il préserve les espaces verts avec nos parcs départementaux, quand il crée 500 nouvelles places en crèche, quand il maintient un service public départemental d’assainissement.

Fort de l’attachement profond des habitant.e.s aux politiques conduites par le Département, nous n’aurons de cesse d’agir concrètement pour défendre et développer les multiples initiatives et projets déployés en Val-de-Marne.

Ibrahima Traoré, conseiller départemental délégué en charge des Infrastructures routières

Canton du Kremlin-Bicêtre/Gentilly

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *