Une majorité départementale résolument ancrée à gauche

Une majorité départementale résolument ancrée à gauche

Nous remercions vivement les électrices et les électeurs du Val-de-Marne qui ont fait le choix de reconduire la majorité départementale sortante et de conforter le rôle moteur de notre groupe. Renouvelé pour moitié et rajeuni, celui-ci conserve 18 élu-e-s dans la diversité de ses sensibilités.

C’est une grande satisfaction que de voir nos concitoyens prendre ainsi à contre-pied le discours médiatique d’une marche inéluctable et triomphale de la droite et de son extrême vers les élections nationales de 2017… C’est un encouragement aussi, parce que ce résultat est d’abord le produit du travail collectif d’une majorité résolument ancrée à gauche.

En Val-de-Marne, l’élection départementale vient d’exprimer un attachement majoritaire à l’action de notre collectivité pour des politiques de solidarité, de proximité, de cohésion et de justice, de soutien au pouvoir d’achat des ménages et de lutte résolue contre les inégalités sociales et territoriales. Incontestablement, son bilan positif a fait vivre la crédibilité d’une politique fondée sur des valeurs de gauche, à contre-courant du libéralisme ambiant qui, à l’inverse, tend à les affaiblir et à les dénaturer dans notre société.

Ni nos concitoyens, ni nos élu-e-s en Val-de-Marne n’ont le sentiment de vivre dans un « bastion rouge », comme l’ont martelé la presse et la droite pendant la campagne électorale. Bien au contraire, dans le plus grand respect des valeurs républicaines de notre pays, c’est ensemble que nous sommes les acteurs quotidiens d’un territoire pluriel, divers, soucieux du vivre ensemble, profondément attaché à sa vie associative et culturelle qui structure et irrigue la citoyenneté dans notre département.

Nous venons de faire une nouvelle fois la démonstration qu’au-delà de leurs approches différentes et de leurs divergences, les forces de gauche peuvent et savent se rassembler sur des valeurs, des bilans et des projets quand elles partagent des constructions communes pour répondre au mieux aux préoccupations, aux besoins et aux attentes des populations.

Un des enseignements de ce scrutin en Val-de-Marne est que le Front national n’est pas la force politique inévitable qu’on nous présentait dans les médias. Loin de réaliser le score annoncé, nous nous réjouissons qu’il soit absent de l’Assemblée départementale.

Pendant les six années du mandat qui s’ouvre, nous serons les élu-e-s de toutes et tous les Val-de-Marnais : les élu-e-s de celles et de ceux qui nous ont soutenus, mais aussi des abstentionnistes dont beaucoup ont fait la grève des urnes, de toutes celles et ceux qui ont besoin de l’action départementale et de son bouclier social. Nous serons les élu-e-s de toutes et de tous les résidents val-de-marnais qui, comme sur l’ensemble du territoire national, devraient avoir le droit de vote à toutes les élections locales.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *